Echographie gynécologique

Echographie gynécologique

Une échographie gynécologique  est proposée pour ex­plo­rer l’ap­pa­reil géni­tal féminin et analy­ser  l’uté­rus et les ovaires.
L’exa­men peut être réalisé par voie abdo­mi­nale puis voie vagi­nale ou voie vaginale d’emblée  pour une ana­lyse de meilleure qualité et plus précise des organes géni­taux internes. L’écho­gra­phie par voie endo­va­gi­nale est réali­sée en posi­tion gyné­co­lo­gique dans le respect de l’in­ti­mité de la patiente (appli­ca­tion d’une protec­tion, drap d’exa­men).
L’exa­men écho­gra­phique par voie vagi­nale est contre indiqué si la patiente est vierge ou mineure. Dans cette situa­tion, l’écho­gra­phie sera réali­sée par voie abdo­mi­nale unique­ment (vessie pleine).

Cet examen indolore, non invasif est prescrit dans de nombreuses situations : douleurs pelviennes , saignements gynécologiques inexpliqués, bilan d’infertilité

  • pour étudier l’endomètre (la muqueuse utérine), évaluer son épaisseur, sa vascularisation
  • pour repérer d’éventuelles malformations de l’utérus
  • pour détecter des kystes des ovaires, des polypes ou des myomes de l’utérus
  • pour visualiser l’activité folliculaire (décompte des follicules ovariens) ou confirmer l’existence d’une ovulation
  • pour s’assurer du bon positionnement d’un stérilet

Parfois, l’écho­gra­phie gyné­co­lo­gique est program­mée à une période précise du cycle en fonc­tion des infor­ma­tions recher­chées par votre méde­cin.